Parlons d’entreprendre dans la création numérique !

Par Romain | Le storytelling

Oct 09

 

Comment démarrer cette histoire ?

Au début il y avait le Minitel, aujourd’hui, l’intelligence artificielle… Dans le réel, parler en public d’entreprendre dans la création numérique n’est pas chose aisée. Tout d’abord, parce que l’entrepreneuriat, en France, est encore bien loin d’être aussi développé qu’il pourrait l’être.

Cependant, les choses évoluent peu à peu, et m’ouvrent les yeux.

 

parole en public authentique

 

Des signaux faibles apparaissent, frémissent. J’estime que cet article en est un. Il est le signe d’un cheminement tangible vers la création d’une micro-entreprise numérique. Pourquoi j’en parle, et comment viser dans le mille ? Y a-t-il eu une forme de déclenchement subtil ?

 

Parlons d’entreprendre dans le numérique

 

Cela fait 1 an que j’exerce mes talents pour inscrire dans la durée un cursus dédié aux technologies ‘disruptives’. Par mon action, des groupes de filles et garçons, plutôt branché(e)s équations, se forment avec des entreprises. Ils créent des ‘briques’ technologiques et des prototypes d’un genre nouveau.

Je deviens un pédagogue numérique ‘réglo’

 

parole en public authentique

 

J’ai bien souvent senti une crainte subtile s’exprimer chez celles et ceux qui se questionnent sur l’avènement de l’ère numérique. Leurs peurs s’expriment dès qu’est évoqué l’univers des données.

Ils en voient de toutes les couleurs. Un fameux site l’a bien compris. Mais plutôt que de chanter un morceau de Deep Purple, je préfère vous narrer une comptine numérique.

 

Le petit chaperon rouge numérique

 

Personnellement, pour mieux saisir les enjeux magnifiques que citent les spécialistes de la révolution numérique, j’ai choisi de m’en remettre aux experts du visuel. C’est un proche ami, Stéphane Gabrielli, graphiste et profondément humaniste, qui m’a ouvert les yeux et défloré les iris sur l’importance du langage des images.

 

parole en public authentique

 

J’ai toujours aimé les mots – comme le révèle un article écrit ici un peu plus tôt.

Et si je me disrupte intelligemment, j’affirme spontanément : une image vaut 100 discours… Pour bien saisir ce message, et ses nuances, regardez donc la vidéo suivante.

 

 

Le récit est vivant, passionnant … et haut en couleurs . Il révèle dès 5:36 que Google s’est posé la grande question d’utiliser le bleu ou non (et si oui, quelles variations) pour que les internautes cliquent et recliquent.

Le grand – méchant ? – loup numérique s’est donc lui-même demandé comment il pourrait mieux nourrir ses sympathiques et réguliers visiteurs…

 

parole en public authentique

 

Avoir du bleu dans les yeux

 

Nous aurait-il pris pour des bleus ? A l’heure où j’écris ces lignes, loin de moi l’idée de vouloir griller des feux rouges. Le spécialiste ès-couleurs qu’on voit plus haut sur l’écran souligne simplement que la couleur bleue est celle qui prédomine très souvent dans les univers propices à la création.

Je trouve cela fantastique. Le bleu, enfant, était ma couleur favorite. Alors, le ciel, l’espace, un Dieu – tout bleu ? – présideraient-ils à la rédaction de cet article ?

 

Découverte d’une nouvelle langue

 

Ben voyons, me direz-vous ? Et la data informatique, qu’en fais-tu ? En réalité, je n’ai rien à voir avec ça. Ce qui m’inspire, plus que les chiffres, c’est bien les mots. Qui posent les bases ici de ce gentil brûlot. Et décrivent le chemin que je trace, paisiblement…

Car j’ai eu la chance de saisir les ressorts de l’intelligence artificielle, dans mon activité professionnelle actuelle.

 

parole en public authentique

 

Parole en grammaire numérique

 

Ceci grâce à une entreprise française de gestion des flux de transport – qui a le bleu pour charte graphique. Lors d’un rendez-vous professionnel, j’ai écouté leur histoire de progression numérique. J’ai été transporté (c’est en quelque sorte leur métier !) entre écrans de contrôle et généreuses données.

Après plusieurs minutes d’une grande concentration, j’ai eu comme une révélation. Le numérique m’a conté son intime logique. Celle-ci épouse mes neurones … et m’ouvre l’esprit. Aussi, j’écris. Et reviens vers l’usage des mots pour narrer ici le récit d’une longue route vers la parole en public ‘numérique’.

C’est le 2ème effet Kiss Cool

 

parole en public authentique

 

Parole en public : l’origine et l’innovation

 

J’ai parlé plus haut d’un projet d’entreprise numérique. Ce blog en est la genèse. Il est aussi la synthèse d’un chemin progressif d’ouverture à la technique.

 

Rencontre du premier type …

 

1996 : je révise mon bac (de chiffres et de lettres) et découvre alors les ordinateurs. Un machin blanc qui atterrit sur le bureau de mes parents. Un clavier, des touches. Et un écran. Débute alors un voyage sur Aldébaran.

 

parole en public authentique

 

C’est bientôt l’époque des bancs d’étudiants, qui prennent des notes sur blocs-notes blancs. Intensément. Après des études de 5 ans, je comprends, finalement : il faut quitter le pays de Papa et Maman. J’entreprends de voyager pour débuter un parcours du combattant.

 

Galères en privé … paroles en public

 

De retour de l’étranger (Highands écossais, Afrique du Sud, Belgique), je dois vite reprendre pied. Me faire comprendre, et m’exprimer. En français, plus en anglais !

I will survive ! 

Je dois revenir chez mes parents, presque à chaque fois. Rejoins des groupes de soutien pour retrouver un emploi. Je m’escrime, je cherche, je trime. Parfois, déprime. Lis finalement une petite annonce et repars à mes chères études.

Au sein des 3 grandes écoles d’ingénieurs qui me font confiance : je grandis. Grâce aux nombreux échanges et aux entretiens que je construis avec des étudiant(e)s qui se lancent dans la vie.

1 + 1 = 3 : voilà ce que j’y ai appris !  

Je passe sur les amphis quasiment vides, mi-remplis ou pleins comme des œufs. Sur les bancs de ces écoles, j’ai réappris. Et retravaillé mon pitch, petit à petit.

 

parole en public authentique

 

Création numérique d’une parole authentique

 

Entretiens d’embauche, discours en groupe, CVs, lettres, emails… une litanie infinie ? J’espère que vous êtes toujours avec moi, pour me suivre dans cette histoire qui s’éternise et se concrétise … par une création numérique bien précise. Qui peut créer du lien. Le voici :

 

 

Cette création doit vous inspirer à prendre la parole. Je n’aime pas m’exposer en général. Mais j’ai appris. Faites comme moi : ça n’a pas de prix. Et vous verrez : vous ferez très vite beaucoup d’émules de vos projets. Car vous en êtes le … pivot.

 

Parler à tous publics de création numérique

 

Vous l’avez vu un peu plus haut, sous la 2 ème vidéo : j’ai déjà quelques vues précises sur mon avenir numérique. De fait, aujourd’hui, j’ai vocation à parler aux jeunes et moins jeunes de l’expérience que j’ai acquise.

Pour que celle-ci soit transmise, je veux maîtriser la parole en … public. Avec lequel, l’été dernier, j’ai commencé à créer du lien – tiens, tiens !

Eh oui ! Des associations promouvant l’entrepreneuriat numérique parlent aux jeunes. Par l’entremise de femmes et d’hommes engagés dans la création numérique. Les jeunes présents aux événements le leur rendent toujours bien. J’en ai été témoin. Vous l’êtes ici aussi.

 

parole en public numérique parole en public numérique

 

Ce mini roman-photo n’allongera pas cette prose. Il la conclut. Et vise à faire passer quelques messages … bien entendu(s).

Plusieurs jeunes portent en eux l’ADN du numérique. Des efforts sont à faire, pour des bénéfices certains. Car ils seront les actifs de demain.

Il y a donc un nouveau champ … pédagogique. Celui de la création numérique. Je veux livrer une parole claire en public sur ce topic 

 

 

Restez connecté(e)s à ce blog. Comme le disent nos amis américains, champions de la création numérique : to be continued …

 

Romain Habig

Ancien expatrié puis salarié d'écoles d'ingénieurs, j'explore l'art et la technique du parler. Pour vous aider à faire du trac votre meilleur allié. Pour transcender les paroles que vous devrez dire. Pour que vos discours motivent, persuadent ou inspirent.

>