Les 3 livres qui ont changé ma vie

Par Romain | L'inspiration

Juil 08
parler en public

Début 2018, j’ai décidé de m’y mettre.

J’ai repris un premier bouquin.

2019 : je suis blogueur et formateur en prise de parole en public.

Voici donc 3 livres qui ont compté dans mon évolution récente vers l’entrepreneuriat.

1- Tout d’abord, je dois une fière chandelle à Time Power de Brian Tracy. Ce livre révèle la puissance que dégage la capacité à savoir bien gérer son temps.

J’ai alterné 9 CDD et 5 longues périodes de chômage dans ma vie. A chaque fois, le temps qui passait avait une saveur différente. Le temps qui passait était un catalyseur ou une angoisse.

Au moment d’imaginer le rôle que je pourrai avoir en créant mon entreprise, j’ai pris … le temps de lire Time Power de Brian Tracy. Il m’a aidé à comprendre comment fixer les priorités. Celles-ci se fondent sur les valeurs qui t’animent. Une combinaison unique à chacun.e qui permet d’instaurer un usage intelligent et raisonné du temps….

J’ai compris que le temps est la ressource la plus précieuse dont l’homme dispose. Avant même l’argent. Je développe grâce à ce livre une philosophie de la gestion du temps. Et capitalise sur mes expériences passées pour, aujourd’hui, développer mon blog alors que je suis encore en CDD (le 9ème et le dernier !).

Poursuivons.

2 – La parole est un sport de combat de Bertrand Périer : voilà un autre livre fondamental .

J’utilise désormais les exercices pratiques proposés dans ce livre pour animer mes formations en prise de parole, notamment dans des écoles privées d’ingénieurs du Web (étudiants un peu geeks).

Et j’ai eu d’excellents retours de la part des personnes que j’ai formées !

L’auteur, aujourd’hui avocat et orateur, est un ancien timide presque maladif qui trouvait la parole suspecte et déstabilisante. Un livre éloquent. Car la passion que Bertrand Périer voue à l’art oratoire saute aux yeux. Les phrases sont ciselées et bien construites, le vocabulaire est précis et bien ajusté. J’ai été emballé.

C’est grâce à ce livre que j’ai appris que la parole commence paradoxalement par le silence. Pour mieux résonner ensuite.

Voilà, il fallait que j’en parle !

J’aimerais joindre le geste à la parole, selon les conseils prodigués aussi sur le langage non verbal. Je recommande donc ce livre haut la main, si vous désirez détenir les ressorts du parler et les clés d’un discours qui inspire.

Parenthèse dans ce discours : cet article participe à l’évènement “Les 3 livres qui ont changé votre vie” du blog Des Livres pour changer de vie dont j’ai découvert entre autres cet article.

3 – Enfin, comment ne pas mentionner Comment se faire des amis de Dale Carnegie ?

Comment se faire des amis a compté énormément pour moi. Pourquoi ? Parce qu’il décrit comment le succès émerge des relations qu’on sait entretenir savamment avec autrui.

Un conseil de l’auteur m’a marqué. J’ai toujours développé une excellente mémoire des prénoms. Il confirme que c’est un atout. Car son prénom est pour un être humain un bien qui lui est hautement précieux. Celui avec lequel il s’éveille à la communication, à la vie.

Autant s’en souvenir.

J’ai tissé de solides relations à chacune de mes nouvelles rencontres grâce à l’effort fait pour retenir les prénoms. Notamment dans les cercles et clubs d’entrepreneurs à Lyon, où beaucoup délivrent leur ‘pitch’. Avec pour objectif de devenir bien plus qu’un professionnel ‘lambda’.

Eh bien, j’ai des (pré)noms ! Dont je me souviens dès que je parle en public lors d’une soirée networking par exemple.

Autre conseil : commencez toute prise de parole par une goutte de miel. Dans des contextes tendus, trouvez les mots qui d’emblée apaisent et plaisent pour assurer et traumatiser en bien. Donnez au public l’occasion de manger un peu de pain blanc.

 

Pour conclure : j’ai pris cette excellente habitude à mes yeux de lire des bons livres de développement personnel.

Une gourmandise grandissante qui va peut-être bien me faire passer à la liseuse numérique. Histoire d’avoir des contenus de valeur en condensé, sous la main.

J’espère que cet article vous a parlé.

Et je vous souhaite d’agréables lectures. Et d’en parler. De vive voix, ou en commentaires ci-dessous…

Bien à vous.

Romain Habig

Ancien expatrié puis salarié d'écoles d'ingénieurs, j'explore l'art et la technique du parler. Pour vous aider à faire du trac votre meilleur allié. Pour transcender les paroles que vous devrez dire. Pour que vos discours motivent, persuadent ou inspirent.

  • Jean-Ange Lallican dit :

    Cher Romain, c’est tellement vrai, des choses simples qui font grandir et surtout cette reconnaissance par des attitudes bienveillantes, comme celle de retenir le prénom. Yes c’est top, simple et efficace J’aime les approches faciles à adopter , des bons conseils, une recette pour se faire des amis, des alliés. Belle journée Romain. Jean-Ange

  • Régis dit :

    je retiens que la parole commence paradoxalement par le silence , …c’est un moyen de permettre au client ( par ex) de se sentir écouté , que son avis a de l’importance .Mettre l’autre à la 1ère place est une bonne approche d’une relation constructive qui permet l’apport réciproque . Les parties en présence en ressortent enrichies .
    Merci de vos conseils

    • Romain dit :

      Bonjour Régis. Un commentaire qui m’inspire un long silence… Bien vu. Prendre la posture de l’auditeur, qui sait écouter, et écouter vraiment.
      A bon entendeur ! 🙂

  • Lallican dit :

    Romain, cette approche saine et construite te donneront ce que tu souhaites, c’est certain. Le bon sens est lié aux bonnes pratiques.On en parle à l’occasion, c’est plus calme en août.Bonne journée

  • >