3 principes essentiels pour parler avec aisance en public

Par Romain | La technique

Déc 08

Vous éprouvez une douleur à vous exprimer en public, au bureau ?

C’est normal : beaucoup d’entre nous n’ont pas appris à prendre la parole devant un auditoire.

Micro ou pas, on ne parlera ni trop haut ni trop bas. A demi-mots. Parfois, par manque peut-être de préparation, on ira franco, en impro.

Vous craignez que ce soit une boucherie ? Ou êtes un peu perdu.e quand le trac vous étreint ?

Calmez-vous, tout ira bien. Jamais un public n’a mangé un orateur. A l’heure où l’intelligence artificielle se dote de la parole, prenez conscience que votre voix peut valoir son pesant d’or.

Comment parvenir à ce qu’un public vous écoute, à la hauteur de vos messages ?

Je décris sur cette page 3 principes essentiels pour que résonnent vos discours en public.

1- Préparez votre prise de parole

Comme en cuisine pour un mets savoureux, le secret d’un discours réside dans sa préparation.

Sachez qu’il faudra toujours vous préparer. Si vous voulez emmener des passagers d’un point A à un point B, mieux vaut éviter la panne sèche malvenue qui les jetterait sur le bord de la route.

Prenez des notes pour transmettre un message-clé !

Première réalité. Dans les auditoires les profils varient. De Thibault à Jeanne, de Simon à Nathalie, saurez-vous de quels profils se composent vos différents publics ?

Quel âge ont-ils, que lisent-ils, que savent-ils déjà de votre sujet ? Une petite enquête vous aidera à y voir plus clair (par exemple, un questionnaire en ligne). Découvrez ce qui les intéressera, pour faire jouer l’expérience utilisateur.

Notez sur des petites fiches cartonnées les points clés que vous souhaitez aborder. Pensez pratique. Epargnez-vous de lire ou réciter tout un texte. Ca ne fera que crisper la salle et vous avec.

A l’inverse, si vous y allez en full impro sans avoir rien préparé, le public va très vite le ressentir.

Si vous connaissez bien le thème, préparez-vous par respect envers votre sujet favori. Votre public vous en saura gré. Votre message en sortira grandi, pour votre plus grand plaisir.

Comment laisser moins de prise au trac ?

Avant votre séminaire ou conférence, répétez votre discours par petits bouts. L’introduction, une 1ère idée, une partie en storytelling, un 2ème point clé, la conclusion etc.

Filmez-vous ou demandez qu’on le fasse. Coupez le son en regardant la vidéo. Pourquoi ? Pour observer et affiner votre langage corporel (ancrage, posture, gestuelle).

Optez pour une salle au calme. Ou, mieux, exercez-vous dans un endroit moins isolé, plus proche des conditions réelles de la prise de parole. Vous pourrez moduler la voix dès qu’il y aura du bruit.

Respirez toujours profondément, en toutes circonstances.

Dans une salle à l’écart, peu de temps avant

2 – Placez le public au centre de votre univers

Sans auditoire, nul orateur, nulle oratrice ne subsiste. Pour des prises de parole pertinentes, gardez toujours à l’esprit que votre public est roi.

Connectez vos sujets avec lui. Que voulez-vous que l’auditoire retienne quand il aura quitté la salle ? Comment parlera-t-il de vous, qu’aura-t-il appris grâce à votre discours ? C’est vous qu’il aimera revoir ou rappeler si vous avez su lui parler avec des « mots d’amour »

Cela peut engendrer une forme de pression. Retenez ces 3 points :

– le trac ressenti est un signal : il vous renseigne sur l’imminence de votre prise de parole, sur l’importance de votre message. Vous êtes déjà prêt.e, en somme !

– considérer l’unique satisfaction de votre auditoire vous soulage de l’obsession de livrer une ‘performance’ 

– si vous vous sentez seul.e, vulnérable : le public appréciera. Encore plus si vous livrez un peu d’histoire vécue. Le storytelling crée du lien et certains se reconnaîtront en vous.

C’est la relation qui vous propulse, plus que le contenu. Ecoutez votre public. Sortez du mode « présentation ». Vous excellerez dès que vous entrerez dans une conversation avec vos auditoires.  

Citez des faits concrets, plus que des statistiques ou des suites de chiffres. Incluez des descriptions, des métaphores pour créer des images évocatrices. Allez-y par petites touches pour créer de belles impressions.

3 – Pratiquez, pratiquez, pratiquez

Parler au public est un art qui s’apprend.

Dès que vous tenez un sujet qui parle et vous plaît, reprenez le micro sur ce thème. Observez vos publics. Quels passages les captivent ? A quels moments certains ont regardé leurs smartphones ou songé à la pause café ?

Prenez note des effets que vos discours produisent sur l’auditoire. Recueillez des avis, des ressentis, lors des échanges suivant vos prises de parole.

A l’heure de l’expérience client, développez votre présence sur scène pour gagner en pertinence, en éloquence.

Comment pratiquer sans stress, avec plaisir ?

Dans des contextes à faible enjeu, lancez-vous sur des sujets dont vous avez plaisir à parler :

– parce que vous les connaissez bien

– parce qu’ils représentent une passion

– parce que vous désirez partager votre vécu

Faites comme si vous commenciez un nouveau sport, que vous découvrez petit à petit. Vous ne cherchez pas la médaille olympique au 1er entraînement. Juste à vous faire entendre, en respirant calmement, et en parlant clairement. 

Au lancement de mon blog, j’avais déjà pris la parole en public. Cette expérience, plus des vidéos de conférences, des livres et des blogs spécialisés m’ont aidé à sortir quelques bons articles.

Mais sans sortir de derrière mon écran pour parler, coacher, enseigner, animer mon atelier, je n’aurais su affiner mon style. Sur le métier j’ai remis mon ouvrage jusqu’à donner mes 2 premières conférences en octobre et novembre 2019.

 (Cet article participe à l’événement « Les 3 principes essentiels pour réussir dans votre domaine » organisé par le blog Apprendre-a-investirMerci à Antonin !)

Merci à vous !

Voilà, nous y sommes. Je vous ai expliqué par le menu comment réussir vos prises de paroles en public :

– préparez vos prises de parole

– pensez à vos auditoires plus qu’à votre performance

– devenez meilleur.e par la pratique tel un artiste qui affine sa routine

Si vous respectez ces 3 principes vous partez sur les meilleures bases pour gagner en éloquence.

Et à prendre avec style la parole, vous prendrez peu à peu votre envol.

Romain Habig

Ancien expatrié puis salarié d'écoles d'ingénieurs, j'explore l'art et la technique du parler. Pour vous aider à faire du trac votre meilleur allié. Pour transcender les paroles que vous devrez dire. Pour que vos discours motivent, persuadent ou inspirent.

  • Antonin dit :

    Merci pour ton article Romain !
    Personnellement je ne suis pas orateur mais j’adore les conférences TED, et la manière dont les présentateurs construisent un discours impactant.

    Antonin

    • Romain dit :

      Merci Antonin. Continue à t’inspirer de l’attitude et du style des conférenciers TED. Savoir partager une idée à tout un public, c’est gratifiant pour toi et ceux qui t’écoutent.

  • Jean Luc dit :

    Bonjour et merci pour ce contenu riche pour apprendre à parler en public en quelques points.
    Je suis un lecteur fasciné et j’apprécie la qualité des articles.

  • >